SOS Bizutage

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

jeudi 24 octobre 2013

Delarue dénonce jeudi midi sur M6 le "bizutage" violent au collège

Deux phénomènes se superposent: la violence scolaire, qui a toujours existé - je me suis moi-même fait casser un bras à l'âge de 10 ans par une bande d'élèves en cour de récréation au lycée Hoche à Versailles - et la contagion du bizutage. "Puisque les grands bizutent les nouveaux dans les écoles après le bac, pourquoi on ne bizuterait pas les nouveaux élèves, ceux qui arrivent en 6e?", disent les élèves plus âgés.

Lire la suite

mercredi 9 octobre 2013

De plus en plus de lycéennes étudient le bizutage dans le cadre de leurs TPE. Par ailleurs, une journaliste lituanienne prépare une enquête sur le bizutage en Europe de l'ouest

Nouveau: Diana a été intéressée par l'"historique" du bizutage présenté ci-dessous. Elle vit en Belgique néerlandophone, connaît la partie francophone du pays, donc les bizutages locaux ("baptême" en français, "studentendoop" en flamand - et "ontgroening" aux Pays-Bas). Le bizutage à la française, elle connaît moins. Il y a aussi des bizutages en Lituanie, le "baptême": "krikstynos", avec un accent circonflexe renversé sur le "s".

Lire la suite