Mme Linda Kebbab a oublié un "détail": le bizutage est INTERDIT en France.
Elle oublie peut-être aussi que la police esr chargée de faire respecter les lois et de protéger les victimes de ceux qui violent les lois.
SOS Bizutage espère que le syndicat au nom duquel elle parle, Unité SGP Police-Force Ouvrière, va mettre les choses au point et rassurer les citoyens.

Juste un mot: si on va au commissariat pour porter plainte contre les auteurs d'un bizutage dans une école d'ingénieurs, les policiers qui sont eux-mêmes des bizuteurs après avoir été bizutés, accepteront-ils d'enregistrer la plainte ?