Sont concernés les futurs infirmières/infirmiers ainsi que les élèves AS, aides-soignant(e)s.
Les témoignages que nous commençons à recevoir, comme ceux qui sont présentés dans un livre de Valérie Auslender "OMERTA à l'hôpital, le livre noir des maltraitances faites aux étudiants en santé", tout cela fait froid dans le dos.
On a comme l'impression que les bizuteurs et harceleurs (au féminin comme au masculin) cherchent à "faire craquer" les plus jeunes et à leur faire abandonner leurs études - ils y parviennent souvent - au détriment des victimes ET des patients. Dans certains cas, il apparaît même que la santé des patients en souffre directement, nous en parlerons.
Redisons-le, ces pratiques se retrouvent essentiellement au cours des stages à l'hôpital.