Bonne décision. Le bizutage porte atteinte à la dignité des victimes - notamment des filles - et légitime le harcèlement et le mépris des plus jeunes à l'école, et plus tard des subordonnés au travail. A stopper net!

Lire la suite