Trop de bizutages persistent, simplement parce que les nouvelles et les nouveaux ont peur de ne pas faire partie du "groupe", de leur école, s'ils n'acceptent pas de participer à ces "wei" et autres soirées d'intégration dont elles/ils savent pourtant qu'elle dérapent très souvent, notamment sous l'effet de l'alcool.
Ces craintes sont imaginaires. Se rappeler entre autres que ce sont les professeurs qui enseignent, et donnent des notes. Pas les bizuteurs...On fait partie d'une école parce qu'on suit les cours, pas parce qu'on s'est promené(e) dans un accoutrement ridicule ou en sous-vêtements (dans le meilleur des cas), et qu'on a ingurgité des potions vomitives. Elémentaire, non?