Déjà, s'ils refusent d'indiquer le lieu, souvent un centre de loisirs au bord de la mer, à des centaines de km de l'école, méfiance. Et REFUS d'y aller. Ne croyez pas les "anciens" s'ils vous disent que vos études se passeront mal si vous n'acceptez pas cette pseudo-"intégration". Ce sont les profs qui enseignent et donnent des notes, pas les bizuteurs ou les bizuteuses.
Quand vous nous alertez, nous contactons la direction de l'école pour la mettre en face de ses responsabilités, et pour les informer que nous saisissons le ministère ET les médias. Les écoles ont HORREUR de tout ce qui pourrait leur faire une mauvaise pub.
Quant aux bizuteurs/bizuteuses, ils savent depuis la condamnation de leurs congénères de Dauphine que leur avenir peut être compromis.