Voir le "commentaire" de notre correspondante ci-après. La presse du 18/9 rappelle (Le Figaro) qu'en médecine à Lille, "des bizuts excédés et ivres s'étaient retournés contre l'un des chefs du bizutage, un élève de 3e année, et la vengeance avait viré à l'agression sexuelle". 20 Minutes écrit: "Didier Gosset, doyen de la fac de médecine de Lille, met en garde contre les bizutages. Il a été alerté par des étudiants et demande solennellement à tous les étudiants de ne participer en aucun cas à ce type de manifestation". Le doyen insiste notamment sur les dangers de l'alcool. La "Corpo" de médecine a décidé de s'abstenir d'organiser d'"intégration".

Lire la suite