Une de nos amies vient de nous soumettre cette idée. Elle propose la création d'un réseau de jeunes filles et de garçons (ou de personnels de l'école) qui nous alerteront sur toutes les dérives possibles dans leur établissement, secondaire ou supérieur. Ces observatrices/teurs pourront aussi rassurer les nouvelles - cibles "préférées des bizuteurs - et les nouveaux qu'inquiètent les "rituels d'accueil" (par exemple en internat) et leur dire qu'ils ne sont pas isolés face à leurs éventuels persécuteurs.
Même à l'X, Polytechnique, on a besoin d'observatrices et d'observateurs du rituel d'accueil des jeunes recrues, pas plus tard que ce matin jeudi 7, appel d'un(e) ami(e) qui connaît de près cette prestigieuse école.

Jean-Claude Delarue (compte Twitter @DelarueJC)