SOS Bizutage

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

jeudi 17 mai 2012

Les ministres concernés par la lutte contre les bizutages

Vincent Peillon (Education Nationale), Geneviève Fioraso (Enseignement Supérieur), mais aussi Jean-Yves Le Drian (Défense, armée et pompiers militaires), Manuel Valls (Intérieur, pompiers civils) et peut-être Mme George Pau-Langevin (ministre déléguée à l'Education Nationale, chargée de la réussite éducative) et Valérie Fourneyron (Sports, Jeunesse, Education populaire et vie associative).

mercredi 16 mai 2012

Les bizutages ont persisté malgré la loi Ségolène Royal parce que les victimes se taisaient. Mais maintenant, elles commencent à parler.

Le bizutage est le seul délit dont 99% des victimes ne se plaignent pas. La honte. Mais ça commence à changer, grâce notamment à ce jeune pompier qui a brisé l'omerta, la loi du silence. D'autres le suivent. Et il y a cette sordide affaire du lycée agricole de Fontaine-lès-Vervins. Là encore, la victime a refusé la loi du silence. Les bizuteurs-tortionnaires peuvent se faire du souci. La prescription ne s'applique qu'après trois ans pour un délit, dix ans pour un crime...

Lire la suite

mardi 15 mai 2012

Agression sexuelle contre un interne dans un lycée agricole de l'Aisne? Le bizutage serait "une espèce de tradition", paraît-il. Ah bon? Il faut donc interroger aussi les responsables de l'établissement

Quatre mineurs, internes dans ce lycée de Fontaine-lès-Vervins, sont mis en cause. La victime, un garçon de 15 ans, aurait été agressée à l'occasion d'un changement de chambre. "C'est une scène de chahutage", précise une "source judiciaire" citée par le journaliste, "on commence par arracher le caleçon, et puis ça tourne mal, avec introduction d'une brosse à dents". L'affaire remonte au mois de mars. Sur l'antenne de France Bleu Picardie, Jean-Claude Delarue indique que s'il s'agit d'une "tradition" dans ce lycée, comme le dit la presse, il convient d'interroger aussi les responsables de l'établissement.

Lire la suite

lundi 14 mai 2012

Jean-Claude Delarue sur LCI le 14 mai: il y a des précédents chez des pompiers

Ainsi, en 2008, des pompiers du Var ont été condamnés à des peines de prison ferme en 1e instance. Ils avaient brûlé gravement un de leurs jeunes collègues. La différence avec l'"affaire" des pompiers parisiens accusés de viol, c'est l'énorme retentissement médiatique actuel qui obligera les autorités, ministères de la Défense et de l'Intérieur, à éradiquer définitivement ces pratiques scandaleuses. Et à enquêter sur la responsabilité éventuelle des hiérarchies concernées.

Lire la suite

mardi 8 mai 2012

Pompiers de Paris: plainte pour viol "après un bizutage qui aurait mal tourné". Jean-Claude Delarue déclare à TF1, France 2 et I télé: SOS Bizutage saisira les nouveaux ministres concernés

Le jeune pompier a porté plainte dimanche, les faits se seraient produits dans le car qui ramenait d'Alsace l'équipe de gymnastique. D'après le plaignant: "tous les équipiers passent au bizutage", mais il ne s'attendait pas à ce qui s'est passé. Rappelons qu'en 2010, deux pompiers d'une autre région ont été condamnés à des peines de prison ferme pour avoir brûlé gravement un coéquipier au cours d'un bizutage. Jean-Claude Delarue est intervenu mardi 8 mai à ce propos au JT de 20h de TF1. Au fait, la "soufflette", c'est quoi? Et la "plume"? Nouvelle plainte. Lundi 14 mai: l'équipe de gymnastique de la BSPP est dissoute. Voir aussi le commentaire de "John" posté le 11 mai sur notre site. Intervention en direct de JC Delarue dans le journal de 23 heures sur LCI le 14 mai.

Lire la suite