Clairement, si ça se passait dans une entreprise ou dans une administration, la police et la justice interviendraient sans délai.
Dans ce cas précis, on en est encore à une controverse entre d'une part le collectif féministe de Normale Sup et le club LGBT (lesbiennes, gays, bisexuels, transsexuels) et d'autre part le COF, comité d'organisation des fêtes.
On a relevé deux comas éthyliques depuis un an, et l'école a dû fermer la Kfet, "vider les placards des alcools forts et envoyer ses admirateurs en formation à l'Institut de prévention de l'alcoolisation"...
Rappelons que Normale Sup est une école publique "prestigieuse" (en tout cas, elle l'était) financée avec nos impôts, et que les élèves sont fonctionnaires, payés aussi avec notre argent.
Question: il y a des lois en France? Et ces lois s'imposent-elles à tous - sauf à l'école?