Le président de Dauphine a bien réagi, mais nous lui posons la question: est-ce la première fois que l'alcool coule à flots dans une soirée ou un week-end organisé par une association de Dauphine? C'est la question que j'ai posée sur l'antenne de BFM télévision et sur France Info. Par ailleurs, notre association envisage de se constituer partie civile à propos de ce qui s'est passé au cours du "rituel" alcoolisé de cette drôle d'association. On apprend jeudi 24 novembre que quatre personnes impliquées dans ce grave incident ont été mises en examen, et soumises à un contrôle judiciaire. Une bonne décision, à la fois pour Dauphine et pour toutes les écoles où la loi anti-bizutages est trop souvent bafouée.

Lire la suite