SOS Bizutage

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

dimanche 27 septembre 2009

" WEEK-END D'INTEGRATION" EN LORRAINE: UN MORT.

Ce "wei" était organisé par des étudiants de dentaire de l'université de Nancy 1. Le garçon de 23 ans qui a été retrouvé noyé par les plongeurs de la gendarmerie dans le lac de Saulxures-sur-Moselotte était étudiant en 4e année à la fac de droit de Nancy.

Lire la suite

samedi 26 septembre 2009

Bizutage au Maroc: héritage de la domination française?

De temps à autre, nous recevons des messages d'étudiants marocains qui se plaignent des bizutages qu'on leur fait subir, non pas à la fac - semble-t-il - mais dans des écoles d'ingénieurs, ou de commerce etc. Or, au Maroc, pas de loi anti-bizutage. D'où ma proposition de créer une association marocaine de lutte contre ces pratiques, afin de les faire interdire, et en attendant, de signaler les écoles qui tolèrent le bizutage. Bien entendu, nous sommes prêts à collaborer avec une association qui se créerait dans cet esprit.

Lire la suite

jeudi 17 septembre 2009

Médecine: "le chahut des redoublants exaspère"!

Dans certaines facs de médecine, une sorte de bizutage est pratiquée, nous dit-on, par des redoublants de 1e année qui perturbent les premiers cours, qu'ils connaissent déjà. Résultat: les nouveaux risquent d'être handicapés dans la préparation du concours à l'issue de la 1e année. Affaiblir les concurrents? L'éthique médicale serait dans ce cas "revue et corrigée" dans le cadre du bizutage.

Lire la suite

jeudi 10 septembre 2009

Des dommages et intérêts pour les victimes de bizutages!

Malgré la loi Ségolène Royal et les mises en garde de la ministre Valérie Pécresse, de nouveau des bizutages cette année. Victimes, préparez-vous à demander des dommages et intérêts, ça peut aider à financer vos études.

Lire la suite

mardi 1 septembre 2009

Valérie Pécresse passe à l'action contre les "wei"-bizutages

Le 31 août, elle a parlé des dérives des "wei" au cours de la réunion de rentrée avec les associations d'étudiants, dont celles qui fédèrent les facs de médecine et les écoles d'ingénieurs, et le 8 septembre elle abordera le sujet avec les recteurs.

Lire la suite