L'article ne précise pas de quelle école il s'agit. Sur l'antenne de Radio Monaco, j'ai demandé si le Procureur de la République de Nice allait ouvrir une enquête, comme l'ont fait le mois dernier ceux de La Rochelle et d'Amiens, ce qui permettrait de savoir exactement ce qui s'est passé au cours du bizutage de cette école.
Damien Allemand poursuit: lors d'un de ces fameux "week-ends-d'intégration-qui-n'ont-rien-à-voir-avex-un-bizutage", un étudiant raconte que, dans une école du domaine médical, il a "bu jusqu'à en vomir", après s'être mis à genoux devant les bizuteurs", et qu'il a dù, dit-il, jouer avec le "sexe d'un taureau recouvert d'un préservatif".
Là encore, il y a peut-être matière à enquête judiciaire.

Voir à ce propos l'article de Nice Matin (06/10/08)