Valérie Pécresse, qui a déclaré avoir subi elle-même un "bizutage très dur" quand elle étai en prépa, a annoncé qu'elle allait diligenter une enquête.