La première année de médecine est apparemment prise d'assaut, et des étudiants arrivent à 6h30 pour un cours qui commence à 8h, sans être certains de pouvoir entrer. La ruée. De plus, des "carrés", redoublants de 1e année, organiseraient des "activités" dans l'amphi dont il va falloir vérifier si elles relèvent du bizutage. La police, nous dit-on, a été alertée.