Giscard Mahoungou, journaliste à DRTV, Digital Radio et Télévision, station privée congolaise (c'est clair, il s'agit de l'ancienne colonie française, pas de la RDC, l'ancien Congo belge), couvrait la manifestation organisée contre les bizutages à l'Université Marien Ngouabi de Brazzaville.
Ca n'a pas plu à la police qui l'a interpellé et violemment frappé, au point qu'il a dû recevoir des soins à l'hôpital. Nous n'avons pas beaucoup plus de précisions sur la nature des bizutages, sur les groupes qui luttent contre les bizutages, ni sur les "motifs" des violences commises par des policiers contre un journaliste qui faisait son travail. Nous allons essayer de nous renseigner.