SOS Bizutage

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

jeudi 18 septembre 2008

Bizutage: la loi est encore trop souvent méconnue en France

L'excuse de certains organisateurs de "wei" (week-ends d'intégration) qui ressemblent à s'y méprendre à un bizutage, c'est que les premières années sont "volontaires". Personne n'a subi quoi que ce soit "contre son gré", disent-ils. Sauf que cette distinction entre "bizuts volontaires" et "bizuts non volontaires" n'existe pas dans la loi.

Lire la suite

Des cours d'alphabétisation à l'EIGSI?

Enquête préliminaire ouverte par le Procureur de la République de la Rochelle à la suite de la publication d'un article et d'une photo par le quotidien "Sud-Ouest sur le "wei" organisé pour les premières années de l'EIGSI, école d'ingénieurs en génie des systèmes industriels, le 13 septembre, semble-t-il. En cause, la capacité des organisateurs à lire un texte de loi assez simple.

Lire la suite