"Il y a eu un défilé dans les rues de Tours", déclare l'étudiant, "ILS IMPOSENT UN DEGUISEMENT EN FONCTION DE NOS PERSONNALITES. Ce n'est pas toujours du meilleur goût. IL Y A UN ELEVE MAROCAIN DE MA CLASSE QUI A ETE DEGUISE EN SINGE".

Question: si ça se passe dans un stade de foot, on poursuit les auteurs de ce qu'on considère comme un délit raciste. Et le club est mis en cause, lui aussi. Mais dans un lycée de la République, pas de problème?
D'autant, ajoute l'étudiant, que "ni les enseignants ni la direction ne nous mettent en garde contre le bizutage. Ils sont pourtant au courant, LES DEUXIEMES ANNEES SONT VENUS NOUS CHERCHER A L'INTERIEUR DE LA CLASSE".